04 raisons de choisir la permaculture

Développer et entretenir son jardin ne se sont pas choses aisées ! Il vous faudra en effet vous armer de patience : la permaculture nécessite un investissement sur le long terme, et de nombreuses surprises sont à prévoir ! Mais cette pratique comporte également des avantages très variés qui viendront largement compenser ces contraintes ! En effet, choisir de créer un jardin en permaculture, c’est :

 (Sommaire)

  • Adopter une pratique cent pour cent écologique
  • Apprendre une éthique qui vous rapproche de la nature
  • Acquérir une véritable autonomie
  • Vivre dans un espace de bien-être

Adopter une pratique cent pour cent écologique

A l’heure où la protection de la nature soulève de nombreux débats politiques et économiques, la permaculture s’inscrit dans une réelle démarche écologique. Étymologiquement, permaculture vient en effet du terme anglo-saxon « permanent agriculture » pour désigner une méthode de culture non agressive pour le sol permettant ainsi de cultiver ses ressources sans les épuiser. La permaculture favorise par conséquent préservation des écosystèmes de votre jardin.

Elle préconise par ailleurs l’utilisation des énergies renouvelables. Si vous souhaitez cultiver vos plantations en suivant les principes de la permaculture, cette action serra moins contraignante pour la nature que l’agriculture classique qui de par sa mécanisation consomme beaucoup de pétrole et d’énergies fossiles.

Si vous décidez de créer un potager, les règles écologiques de la permaculture vous permettront de transiter vers un mode d’alimentation bio et beaucoup plus sain pour votre santé. Fini les engrais chimiques, les pesticides et les organismes génétiquement modifiés ! Selon une étude de Fabrice Nicoline et François Veillerette, nos corps contiendraient près de 500 produits chimiques différents ; les pollutions agricoles issues de l’agriculture conventionnelle sont particulièrement mis en cause ! Du coup, pour optimiser votre production tout en gardant un « esprit permaculture », l’engrais vert, les répulsifs naturels et une irrigation contrôlée seront vos meilleurs alliés !

 

Apprendre une éthique qui vous rapproche de la nature

Grâce la permaculture, vous ne produisez pas en allant à l’encontre de la nature mais en utilisant des méthodes permettant de rester en harmonie avec celle-ci. Elle devient alors votre modèle ! En effet, plus qu’une simple pratique écologique, la permaculture est une véritable éthique ayant pour fondement le rapprochement des êtres humains avec la nature à travers leur manière d’utiliser ses ressources.

Comment cette éthique se met-elle en œuvre ?

La permaculture est fondée sur des principes. Parmi les points les plus importants, nous pouvons citer :

-L’observation du milieu et l’interaction des systèmes. Il faut éviter d’utiliser des solutions toutes faites et garder en tête l’objectif de création d’un même écosystème au sein de votre permaculture.

-La collecte et le stockage de l’énergie, par exemple l’énergie solaire, l’eau ou encore les déchets naturels.

-La création de production en cherchant à construire des systèmes autonomes.

-L’acceptation de l’autorégulation et de la rétroaction. Ces deux notions renvoient à la capacité pour la nature de corriger seule des problèmes d’ordre végétal, sans intervention humaine.

-L’utilisation des ressources et des services renouvelables. Il s’agit de tout les avantages que vous pouvez tirer de vos végétaux, par exemple les plantes peuvent être utilisées à des fins médicinales, le bois pour le chauffage, un arbre peut permettre d’ombrager une pièce trop exposée à la luminosité ect…

-La non production des déchets ; il faut transformer ceux-ci en ressources recyclées.

-La valorisation de la diversité des espèces. C’est avec variété de végétaux que l’on obtient une complémentarité entre les plantes afin d’obtenir un écosystème permanent.

De manière plus générale, la permaculture est souvent décrite comme le fait de prendre soin de la terre , prendre soin des Hommes et partager les ressources de manière équitable.

Acquérir une véritable autonomie

L'auto-suffisance grâce à votre production

Directement en lien avec ses fondements écologiques, la permaculture vous permettra de vivre de manière plus indépendante face aux industries. Dans le cadre d’un potager, l’avantage d’avoir sa propre production bio n’impactera pas seulement votre santé mais également votre porte-monnaie.

En effet, si construire son jardin peut dans un premier temps représenter un certain budget (aménagement, achat d’outils, de graines, de matières…) ; sur la durée, la permaculture vous serra en revanche très profitable ! En cultivant vous-même les produits que vous consommez, que ce soit des fruits, des légumes, des arômes ou des épices, vous limiterez vos allés et venus au supermarché ! Vous limiterez également  vos achats de graines si vous réutilisez celles de vos propres végétaux. 

Certaines personnes vont même encore plus loin en créant des fermes biologiques dans leur jardin, par exemple en y intégrant un poulailler. Ce type d’élevage peut être très intéressant pour le développement de votre permaculture puisqu’il permet la production de déchets naturels sur le sol et la régulation des insectes. On peut donc parler de système qui s’autonomise tout seul.

En somme, grâce à cette première forme d’autonomie, votre consommation végétale n’est plus liée de façon stricte à vos économies et au stock de votre magasin le plus proche mais à la façon dont vous organisez la culture dans votre jardin.

Une indépendance par le savoir-faire

Le jardinage est une pratique qui nécessite d’acquérir un certain nombre de connaissances techniques pour ne pas se retrouver dépassé. Il vous faudra par exemple apprendre le maniement des outils essentiels, les méthodes de plantation et de protection du sol, l’identification des plantes associables ou encore les solutions pour prévenir les maladies de vos plantes.

Nul besoin d’engager un jardinier ! Une bonne documentation ou à défaut la consultation d’un professionnel du jardinage pour vous enseigner les bases de la permaculture suffiront à vous rendre très vite indépendant. Et en cas de doutes, vous trouverez toujours un spécialiste parmi la communauté de plus en plus active de la permaculture pour répondre à vos interrogations. Il s’agit ici plus qu’une simple indépendance dans le savoir faire, nous sommes dans une logique de transmission.

Une fois que vous aurez côtoyé toutes ces choses techniques la première année de la création de votre jardin, il vous serra facile de les reproduire les années suivantes, notamment grâce à la saisonnalité de certaines tâches qui se répètent chaque année. Imaginez la fierté que vous ressentirez une fois que le fruit de votre travail atteindra un stade avancé !

Vivre dans un espace de bien-être

Comme vous le savez déjà, la permaculture a pour effet de rapprocher l’Homme de la nature, en lui permettant de vivre en totale harmonie avec celle-ci ! Une bonne raison de laisser votre jardin devenir un vrai espace de détente émerveillant vos sens !

A titre d’exemple, la plantation de plantes aromatiques permettra, outre d’apporter une certaine saveur à vos plats, de stimuler votre odorat en donnant à votre jardin un parfum naturel agréable, voire une fraîcheur permanente. Lavande, feuille de laurier, thym, citronnelle ou encore menthe verte… un large choix s’offre à vous !

Pour raviver vos papilles, la culture de vos propres aliments est elle aussi -nous le répétons- un avantage à ne pas négliger. En consommant des produits bios, sans pesticides, votre corps vous en serra plus que reconnaissant. Mais plus qu’une simple question de santé, le bio et le fait maison sont une quasi garantie de qualité supérieure des produits.

Enfin, pour le plaisir de vos yeux, il peut être intéressant d’apporter un peu de couleur à votre permaculture en fleurissant votre jardin. Vous pouvez par exemple établir un plan d’aménagement en permaculture afin d’obtenir un décors naturel harmonieux. Mais attention à ne pas créer un espace superficiel dénué de toute authenticité ! Il faut en effet trouver un équilibre entre « le beau » et le « naturel ». Par exemple, ne pas éliminer les « mauvaises herbes » par simple souci de design alors qu’elles peuvent être utiles pour votre permaculture.

Pour les plus audacieux qui se sentent vraiment à leur place dans cet univers végétal, la création d’une permaculture à grande échelle est une possibilité, bien qu’étant un projet très ambitieux. Dans ce cas, c’est l’habitation humaine elle-même qui fait parti du jardin en permaculture.