Les premières erreurs à éviter en permaculture

Petit problème de récolte cette année ? Ou tout simplement débutant dans la permaculture . Cet article est fait pour vous ! Savoir quels sont les erreurs à surtout éviter en permaculture peut vous faire gagner du temps et préserver vos récoltes ! En voici quelques-uns que vous pourrez éviter ! 

Graines de champions  🌱

Dessin radie germées

 

Les deux grandes familles de graines.

Il existe plusieurs types de graines : les semences traditionnelles et les semences hybrides. Nommé aussi par F1 et F2. En vérité mal comprendre leurs différences et planter des graines au hasard peut vous induire en erreur, vous faire perdre du temps, de l’argent, etc. Pour un résultat peu satisfaisant.

 

F1 ou F2 ?

Il faut noter que la première chose à éviter, ce sont les semences dites hybrides. Il est réellement difficile de reproduire avec les graines F1. Eh oui ! Il s’agit de semences issues du croisement de deux lignés pures, ainsi, n’étant pas homozygote les g

raines F1 ne peuvent s’autorépliquer parfaitement..

Au final, il est difficile de produire avec ce type de graine et encore plus d’avoir un produit de qualité. Ainsi, il faudra en racheter tous les ans pour parvenir à une repousse stable !

Optez pour les graines biologiques, vous pouvez savoir où les trouver ici ! Gain de temps et d’argent et surtout vous pourrez replanter vos graines !

 

Le piège à éviter ! 

Ne pas tomber dans le piège ! Après avoir trouvé les bonnes graines faites les choses correctement : évitez également de planter au hasard ! D’où le fait d’obs
erver son terrain avant de commencer tout projet. Dans cet article, je vous conseille sûr comment bien commencer sa permaculture pas à pas et afin de mieux connaître son espace avant de tout commencer. Notez que pour éviter de planter au hasard, il est primordial de comprendre la terre et cela passe par son observation.

 

Ne pas comprendre la terre et ses plantations ! 🌍

 

Apprenez à écouter la terre !

La terre et vivante, le savez-vous ? Et comme tout être vivant elle ne peut pas travailler sans arrêt sans avoir un minimum de répit. Ainsi, éviter de planter, produire, creuser, faire pousser, et j’en passe sans arrêt ça ne peut que nuire à la terre et du coup, à vos récoltes.

Je l’ai déjà dit, mais observer son environnement représente une étape cruciale en permaculture et cette étape ne se termine JAMAIS. Le fait d’observer et de savoir comment interagir avec sa terre, vous permettra de mieux produire.

 

Plante + Eau + Terre.  💦

Il est vrai que certaines plantes ont besoin de soleil et de lumière, mais pas toutes dans les mêmes proportions. D’autres ont besoin d’ombre ou d’espace pour mieux s’épanouir. Certaines plantes ont besoin de beaucoup d’eau et d’autres non. D’ailleurs à ce sujet, éviter d’inonder votre jardin et par conséquent de noyer vos plantes. Préféré un arrosage maîtrisé, j’entends par là : ni trop, ni pas assez. Il est nécessaire que la terre conserve son humidité, que vous cultivez avec butte, serre, bac… Veillez à savoir quand il est temps d’arroser ! Je parle par-là de vous adapter au climat : préféré un arrosage dans la matinée pour l’automne et le printemps et la fin d’après-midi pour l’été !

Il est donc nécessaire de penser à toutes ces caractéristiques sans oublier de SURTOUT laissé un temps de repos à la terre éviter de tout planter en même temps, au même endroit et trop souvent !

Terre